16 octobre 2009

Personnages d'un vieux livre a moi

Ci bas, se sont des personnages d'un vieux livre a moi, j'ai peut-etre l'intention de le rettaper. Trois personnages important pour l'histoire.

Princesse des elfes noirs


Physique : Mia était grande et mince. Très jolie, son visage fin est encadré par des cheveux noirs qui descendent en cascade jusqu'à ses s’épaule. Les yeux mauves profonds, le teint pâle, c'est une personne ayant l'air assez réservée. Elle est très habile et manie l'arc et l'épée avec une force incroyable. Son endurance, sa vitesse, ses capacités physiques sont indéniablement supérieures à celles des humains, des nains ou des autres races. Quand elle a besoin de quelque chose, elle « chante » les arbres et peux créer des choses dont elle a besoin. Elle est habillée d'une robe fine aux manches courtes, qui lui permettent d’amples mouvements et à une ceinture de cuir ou sont suspendus multiples poignards. Mia est en Apparence gentille, aimable, courtoise polie et drôle, mais en vérité, elle est colérique, impétueuse, égoïste, orgueilleuse et rancunière. Elle est très peu sociable mais il faut trouver comment devenir son amie. Si on trouve le moyen, elle est gentille agréable et loyale. Elle n’est pas confiante, même avec ses rares amis. Elle déteste qu’on la dérange et encore plus lorsqu’elle se repose ou qu'elle lise. Elle est une battante. Assez secrète, mais pas du tout timide, elle est impulsive et réagit à l'instinct. Elle porte beaucoup d'attention à la nature, comme tous les Elfes, a tendance à être trop méfiante, sans faire confiance aux autres. Elle n'aime pas qu'on l'aide, même quand elle en a besoin. Indépendante, elle est néanmoins très attachée aux siens. Très arrogante, elle arbore toujours un petit air fier et hautain. Elle aime les défis et ne recule devant rien. Elle possède aussi un pouvoir qui lui referme ses plaies, si elles ne sont pas trop importantes .Mia est armé d'un arc, nommé Elphenyl, blanc avec des signes en Ancien Langage gravés dessus. Elle possède aussi un sabre argenté à la garde noire caché dans son dos et de multiples poignards à sa ceinture

Minotaure, amis de la princesse elfes

Son nom est Kolwezi de la race des Minotaures.
Il a 71 (Espérance de vie totale : un peu plus de deux cent ans). Sa terre natale est Larissa un très loin pays.
Il parle la Langue commune et comprend quelque mots anciens, parce que ses le garde du corps de la princesse des elfes noire. Il la suit partout et ses comme sa qu’ils son devenus des amis très proche. Il mesure 7 pieds 2 pouces pour 356 livres. Il a les yeux brun foncer. Il a un Pelage de couleur brun noir. Il est loyal, fier et courageux, il est arrivé par le passé à d’Orisiand, a cause des erreurs dû à son 'sang chaud', mais c'est un défaut qu'il s'efforce de corriger au fil des ans. Impitoyable sur le champ de bataille, il a déjà maintes fois fait ses preuves au combat. Il porte en tout tant une armure de plaques lourdes avec diverses pièces d'armures faites sur mesure pour quelqu'un de sa race, dont le heaume, les genouillères et les bottes et une Hache à double tranchant et une épée large à deux mains. Il se sert principalement de sa hache à deux mains, mais possède aussi une épée large - qu'il peut manier d'une seule main - ainsi que d'un bouclier. Le bouclier en question dispose de bords tranchants, en faisant une arme autant offensive que défensive.

Un commanda de l’enfer pour …


Ses un Démon de l’enfer et son nom est Bélial. Son age personnes ne le sait Même Bélial ne pourrait le savoir... Il est Général d'une armée infernale. Il mesure Six pieds quatre pouces pour 240 livres. Il contrôle le feu aussi bien qu'il manie la hache ou l'épée.

Mersin le mage noir du seigneur noir, son bras droit

Mersin est un mage noir. Un Humain pervertit par les forces maléfiques qui sévissent toujours dans ce beau pays qu'est d'Orisiand Il se tient là, debout. Il a de longs cheveux d'argent. Ses traits sont dures, bourrinés par le temps qui a sculpté sur son visage, ses failles, ses ravins et ses longues ornières. Ses yeux persans (et perçants), d'un bleu profond, énigmatiques, sont reculés derrière deux gros sourcils broussailleux, partant en l'air en poils drus et touffus. Il porte sur la tète un long chapeau pointu de sorcier. Le vieillard est emmitouflé dans une longue cape grise qui lui donne l'air d'un mendiant affamé. Mais se fier à ses apparences trompeuses, c'est se condamner à une mort précoce et impitoyable. Car Mersin est un puissant mage noir qui maîtrise parfaitement les méandres profond de l'ancien langage. D'autre part, un bon observateur pourrait déceler Zay, son épée aux reflets argentés, semblables à la longue barbe et aux moustaches en bataille qui lui tombent jusqu'à la taille, qui lui pend à son côté dans un long fourreau de cuir .Il manie parfaitement cette arme et donne, en s'en servant, l'impression de danser sur des charbons ardents. Se tient à ses côtés Hersa, fidèle compagnon, dragon noir dont se dégage une aura bleuté. Mais ce bel animale est presque aussi vieux que le mage lui même, il devient imposant en pesant plusieurs centaines de tonnes. Son nom personne ne sait, il ce fait appeler la brume tout simplement. De loin, Il ressemble vaguement à une ombre. De la sort son surnom. Il à des cheveux gris mi-longs peignés vers l'arrière. Sa courte barbe rousse triangulaire qui lui entoure la bouche et ses yeux rouges contrastent avec sa peau grise noire. Il reste impassible la majorité du temps, et tout ses gestes sont posés, mesurés, sans aucune précipitation, ce qui donne l'impression qu'il se fiche éperdument de ce qu'on lui dit et n'en fait qu'a sa tête. Il a une carrure plutôt ectomorphe, et est légèrement musclé. Il se cache généralement derrière une robe décorée avec des runes, et une cape noire a capuchon. Il est à première vue le stéréotype du mage sombre. Solitaire, refermé sur lui même, il ne donne jamais plus d'information sur lui ou les autres que nécessaire. Ses paroles sont comme ses gestes, posés, réfléchis et directs, sans aucun souci des sentiments de son interlocuteur. Liberté est sa première règle: "Tant que cela ne te dérange pas, tais-toi". Même si on ne pourra pas le qualifier de paladin ou chevalier, Il déteste certaines formes injustice comme par exemple un partage inégal, au point de parfois prendre le temps de trouver du travail pour un pauvre avant de le voler. Similaire ment, Il réprouve la tuerie sans but; sans pour autant déclarer une vendetta contre les assassins. Il préfèrera corrompre, persuader, ou menacer plutôt que de tuer, mais si aucune de ces options n'est acceptée ou possible, il aura recours a l'assassinat sans arrière pensées. En résumé, pour lui la fin justifie toujours les moyens, et la loi du plus fort est toujours la meilleure; bien que le plus fort ne doive pas obligatoirement tout détruire sur son passage, et ayant étudié la magie; il connaît l'ancien langage par cœur. Il peut bien sur utilise la magie. Bien qu'il aime et apprécie l'eau, il ne c'est pas spécialisé dans cet élément lui

Le seigneur noir…

Il fut élevé par son père qui vivait en Hermite dans une foret sombre et profond. Laïaga était son nom. Il a toujours vécu reclus. A cause d'une ancienne prophétie. Un racontars de bonnes femmes qui parlent d'un homme qui porterait une marque et qui amènerait le mal...Les circonstances jouaient contre lui, il faut dire. Il perdu sa mère a l'accouchement. On a d'abord cru à une coïncidence. Mais le fait est qu'on lui a trouvé une marque à la base du cou, une étoile à cinq branches, dont l'une pointant directement vers le ciel. Il rejoignait ainsi une ancienne tradition, ou il était questions de marquage a la naissance, de mort, et autres... Il fut toléré mais jamais plus, comme son père, et ils vécurent une dizaine d'années et plus en reclus. Le jour de ses 11 ans, une épidémie frappa son village. Il en fut tout de suite jugé responsable, et des paysans en colère tentèrent de les abattre. Ils furent contraints de prendre la fuite, sans rien avoir emmené, à part un baluchon contenant quelques jours de vivres et des armes. Ils s'installèrent quelque jours dans un village non loin, mais les villageois en colère les rattrapèrent, les forcent a nouveau à fuir. Finalement, ils élurent domicile dans une sombre foret. Épuisés par leur échappée, ils dormirent d'abord à la belle étoile, mais une attaque d'une meute de loups, au bout de deux nuits, les en dissuada définitivement. De plus, cette attaque dévoila à Laïaga les talents de guerrier. Il se rendit compte qu'il ne savait rien du passé de ses parents, mais il avait beau questionné, son père éludait la question. A partir de cet incident, il entreprit d'apprendre le maniement des armes à son fils. Très vite, il se rendit compte qu'il avait un don dans ce domaine. Pendant 15 ans, ils vécurent plus ou moins heureux dans cette foret. Bien que pleine de dangers, elle était plus sur que les villes des hommes. Laïaga se perfectionnait, mais l'ennui était en lui. Son père était vieux, il avait eu une vie chargée. Lui ne voulait pas finir dans cette foret. De plus, il voulait en connaître plus sur cette prophétie qui avait changé tant de choses pour lui. Il n'en avait entendu qu'un cours passage, celui qui traite de la marque qu'il porte et de ce qu'elle entraînera. Un jour, il fit part de ses problèmes à son père. Deux jours plus tard, il partait avec un sac de provisions sur l'épaule et deux longs sabres. Ces armes étaient celles que son père affectionnait le plus, il leur vouait une dévotion quasi religieuse, il avait insisté pour qu'il les prenne. Laïaga partit donc sur les chemins, sans argent, avec son sabre pour seul compagnon. Il espérait se rendre à la capitale principale d’Orisiand, espérant y trouver des renseignements. Il faisait 1m70 environ. Il a des yeux verts, profonds et sombres. Il a des cheveux noirs qui tombent jusqu'en bas de la nuque, masquant ainsi cette marque maudite. Il avait passé beaucoup de temps dans la foret, ne vivant que de ce qu'il faisait lui même, et était très agile, et bon chasseur. De plus, il avait un talent inné pour la discrétion. Il avait le teint halé, et les mains calleuses a force de s'entraîner sans relâche depuis 15 ans. Il était un personnage sombre et solitaire. Cependant. La solitude l’abaissant comme une caresse et il ne pouvait la supporter longtemps. Il aimait voyager. Il se montrait cynique quand on le dérangeait pour rien et ne perd jamais son sang froid. Il était discret, quand la situation l'impose. Il aimait l’hypocrisie, la cruauté et la violence gratuite. Et perdre... Il avait deux sabres jumeaux. Ils avaient appartenu à son père. Tous deux avait un pommeau en ivoire représentant un dragon asiatique. Le dragon tenait une perle noire dans sa gueule ouverte rouge et ses yeux sont deux minuscules émeraudes très foncer presque noir. Leur plus grande différence venait de leurs lames de 1m25 environ. L'un avait une lame en un métal dont Laïaga ne connaissait pas l'origine, tout le long de la lame était gravé de runes noires et bleues. La garde était de la même couleur que les runes, fils de métal bleu et noir entrelacés. L'autre lame était exactement semblable à sa sœur, si ce n'est que les gravures bleues étaient rouges sang, et la garde était rouge et noir. Ces armes, possédaient un fort potentiel magique.

Posté par Suffery à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Personnages d'un vieux livre a moi

Poster un commentaire